Jacques de Morgan et la vallée du Lenkoran

Jacques de Morgan est une figure importante dans le milieu archéologique du 19e siècle. Ingénieur des mines de formation, il s’intéresse à l’archéologie dès son plus jeune age. Son travail pour les compagnies minières lui permet alors d’entreprendre des prospections et fouilles de quelques sites.

Jacques de Morgan
Jacques de Morgan

En 1887 il quitte le travail d’ingénieur pour se consacrer à l’archéologie.
Il effectue des missions dans le Caucase et en Perse au cours desquelles il va s’intéresser à la vallée du Lenkoran dans la province de Lerik. Il découvre ainsi de nombreuses nécropoles contenant un matériel riche, qui sera rapporté au musée de St Germains en Laye et dont une partie à depuis été soumise à restauration et exposée.

Sépulture 3 de la nécropole de Djönü
Sépulture 3 de la nécropole de Djönü (d’après MORGAN J. de 1896).

Jacques de Morgan est l’un des premiers européens à avoir exploré cette partie du monde et ses travaux ont posé les bases de nos connaissances sur les pratiques funéraires de ces populations. C’est dans le but de reprendre et d’affiner ces données et le découpage chronologique que le projet NABIALLA et les fouilles récentes ont été mises en place.


Suite à ses travaux d’exploration il fut nommé en 1892 directeur du service des Antiquités et des musées en Egypte, où il séjourna pendant plusieurs années.


Enfin, en 1897, il devient directeur de la Délégation archéologique française en Perse, ce qui lui permit de mener à bien différents projets, dont le fameux chantier de Suse.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.